REVIVEZ L’EXPÉRIENCE
MARKETING RÉVOLUTION 2012

Téléchargez le programme de la conférence de 2012

Plus de 90% des participants satisfaits!

Les tables rondes et les keynotes prospectives ont fournis de nombreux enseignements sur les nouvelles relations qui s’établissent entre le client et les marques. Celles-ci doivent mettre en œuvre de nouvelles stratégies afin de répondre aux besoins de clients de plus en plus complexes et exigeants.
Les principaux constats:
- Le numérique, les médias sociaux et le mobile entrainent des mutations rapides et profondes dans les échanges entre la marque et le client.
- Le facteur temps devient un élément essentiel de la performance marketing, compte-tenu de l’incessante interaction entre les médias ( 24 heures sur 24, et sur tous les supports mobiles). Ainsi, les organisations sont amenées à se transformer et nous assistons à l’émergence de nouveaux métiers et de nouveaux profils.
- L’intelligence marketing, l’exploitation des masses de données non structurées, (big data) générés par les canaux numériques, devient un enjeu crucial pour les entreprises.

Extraits des interventions de nos experts :

Nicolas Bordas, président du GROUPE TBWA\FRANCE : « On a tendance à penser le marketing dans l’espace, avec la notion de marketing à 360 degrés. Il faut intégrer la gestion du temps, savoir raisonner par exemple, l’avant, le pendant et l’après d’une campagne ou d’un lancement de produit. Passons au marketing en temps réel, à 365 jours, et non plus seulement à 360 degrés. Cela demande de programmer du contenu et pas seulement d’avoir les moyens de financer de l’achat d’espace. »

Manuel Berquet-Clignet, directeur marketing de COCA-COLA FRANCE : « La mutation du métier, avec les réseaux sociaux, implique que nous suivions ce qui se dit sur la marque, non plus à la journée ou à l’heure, mais à la minute, voire à la seconde. Je dis à mes équipes, aux responsables marketing : vous êtes les premiers community managers de la marque. »

Serge Boulet, directeur marketing et communication de SAS FRANCE : « Aux Etats-unis, on voit apparaître aujourd’hui la notion de data scientist. En fait,il s’agit peu ou prou de statisticiens, de techniciens capables de traiter la masse des données. Mais le véritable enjeu, c’est d’aller chercher la bonne info, celle qui génère du business, d’apporter de la vraie valeur ajoutée. »

Quelques données :

- En 2012, 21% des budgets marketing iront aux actions de Marketing Digital (contre 15% en 2011),
- Les consommateurs sont de plus en plus demandeurs d’offres sur mesure et en temps réel ( 46% partants pour recevoir des informations promotionnelles sur leur terminal mobile lorsqu’ils passent à proximité d’un magasin),
- Le mobile a un impact croissant dans la décision d’achat : plus d’1 consommateur sur 5 estime qu’il peut changer d’avis après une recherche sur son smartphone,
- 63% des e-marketeurs considèrent que le digital est un canal central dans le dispositif de communication.

Réactions sur les réseaux sociaux (#mkgrev2012)

- « Manuel Berquet : on a une connaissance de + en + fine des consommateurs mais ils sont plus compliqués et + mobiles », Aude Mathey // C&C
- « Selon Eric Barbry,avocat à la cour, pas de définition juridique du #bigdata.
Problème ou opportunité en droit ? », Marie-Laure Vie
- « Priorité mkg: améliorer l’expérience client = se traduit par Intimité et Continuité, soit : connaissance client et cross canal », Raphaël Colas
- « L’audiovisuel a sa place en point de vente : habillage, identité visuelle, informations pratiques
et produits, promotions… », Claude Nahon
- « Nicolas Bordas TBWA : Faire du marketing real time c’est faire de la programmation de contenu », Stéphanie Poggi
- « La vrai révolution marketing: Faire des acteurs au contact des clients les porte-drapeaux de la révolution du service », Raphaël Colas

Marketing Révolution en image